Entretien des Trottoirs et des Espaces Publics

Depuis le 1er Janvier 2019, la loi interdit aux communes d’utiliser des produits phytosanitaires pour désherber les espaces publics. De ce fait, la végétation reprend ses droits et s’installe en particulier sur les trottoirs. La fauche de ces herbes à un niveau équivalent au désherbage chimique, réclamerait une main d’œuvre très importante (en nombre d’agents et en coût financier) et un bruit de machine quasi-permanent, ce qui n’est pas envisageable.

 

Aujourd’hui, l’herbe ne doit plus être considérée comme mauvaise ou sale; elle fait partie de notre environnement urbain. Notre perception doit évoluer. Cela ne veut pas dire non plus qu’on doit laisser tout faire , pour cela, nous devons :

 

  • Arracher / Faucher les mauvaises herbes , enlever les feuilles, brindilles ou autres provenant de sa propriété, notamment les ramasser, les emporter en déchetterie ou les composter.
  • Entretenir ses haies afin d’éviter tout débordement de végétation sur la voie publique.
  • Ne rien laisser dans le fil d’eau du caniveau existant.

L’article 317 du Code Général des Impôts donne aux communes la possibilité d’établir une taxe de balayage couvrant les dépenses occasionnées pour le balayage des rues, et payée par les propriétaires riverains de la voie publique , chacun au droit de sa façade. A ce jour, le conseil municipal ne souhaite pas instaurer cette taxe, comptant sur l’esprit citoyen de ses administrés.